News

Le Chemin

Par , le dans Les bouteilles à la mer - Aucun commentaire
Le Chemin
Ce monde est magique, mais pour le trouver
nous devons renoncer à dominer,
puis traiter son prochain ou sa prochaine
comme l'égal de soi-même.
Nous ne changeons pas le monde
avant de faire le tour de nous-mêmes.
Tout chemin doit être une délivrance,
seulement s'il est empreint de clairvoyance
donc de tolérance.
La compréhension de soi-même mène à
comprendre que l'ignorance n'est pas
une fatalité. Si le verbe se laisse porter
pour se porter à la compréhension des plus
modestes, il y a des chances pour que
tour à tour, un jour tu enseignes,
un jour tu apprends, donc l'élève en maître
afin que puisse renaître l'enfant caché en nous.
Ce monde est magique, l'homme est magnifique,
face au malicieux mieux vaut être silencieux.
Toucher les cieux, domaine des Dieux,
est à portée de toutes, de tous …

J'arrive à la rescousse telle une secousse,
tout droit d'un monde perdu tel le chaos dans sa théorie,
pas celle du N.O.M. Du désordre psychologique
on repasse au calme intérieur. L'écoute du temps,
du vent, de tous les éléments,
élémentaire comme le rythme de la respiration,
pas d'ablution juste un état de conscience.
Magie et perception, compréhension puis radiation,
connaissances d'un monde d’antan,
celle qui sauve l'humanité pour que l'Amour irradie.

Il y a une forme de renoncement,
à ne pas confondre avec résignation.
Nous devons devons être en paix avec nous-mêmes
quelle que soit la forme d'oppression.
Il ne faut pas que cela devienne une obsession
mais juste un Art de vivre.

Si tu n'as rien, tu es libre, donc profite
pour méditer et vivre une vie d'ascète.

On ne prend rien à celui qui ne possède que son propre savoir.
Le fait d'avoir peut poser des contraintes,
donc être près à tout perdre nous rend puissants.

La pensée est une forme de bien commun,
une sorte de bibliothèque universelle,
en somme un internet sans sa technologie.

Ici ce n'est pas skyrock, radio de dépravés,
moi, c'est pour les oubliés, les évadés,
ceux qui vivent dans la marge que je me bats, même si,
certes, ce n'est que par la pensée.
Mais une pensée bien pesée et formulée
vaut largement tout ce que j'ai pu entendre
jusqu'à présent depuis que j'ai vu le jour.
Un jour viendra, ressurgira un mode disparu.
Pas de cataclysme de ce point de vue.
Ce n'est rien de spectaculaire
mais face à l'ordre séculaire,
l'humilité permet de rester discret.

Depuis des décennies, depuis que l’ego tripe
sur sa propre dimension, comprends que j'ai lâché prise
pour me trouver, me retrouver
de l'errance au rêve de l'enfance
qui retourne les cartes de la mythologie.
Acceptation égale compréhension, et lorsque
les opposés ne font qu'un, la force change de camps.

D'un point de vue plus terre à terre,
n'as tu jamais remarqué que certains de tes rêves
paraissent plus réels que le réel ?
N'as tu jamais évalué le potentiel des probabilités
souvent évoqué dans le monde cinématographique,
alors que nous sommes a priori si petits
avec si peu de pouvoir ?
N'as tu jamais remarqué que ce monde
en 2020 n'est rien de plus qu'un monopoly ?

Mieux vaut rester agile, plus tu t'agites,
plus on te bloque, donc laisse-les croire ce qu'il veulent.
N'oublie jamais que la chance sourit aux audacieux.
Lire un livre, lire les signes et peu importe
si cela ne pèse pas « lourd de ouf »
ni même en million de vues.
Ce sont mille mots chargés de sens
et mieux vaut une personne qui perçoit la substance
plutôt qu'un million à l'écoute prêtes à te cracher dessus.

N'oublie pas qu'une vérité bien dite ne peut l'être
que si la parole est libre et sincère.
Quand la bienveillance étayera le sens de l'honneur
nous ne connaîtrons plus la défaite. Pour l'heure,
avant de faire la fête, il y a une guerre à terminer :
Le mal qui œuvre contre l’œuvre du bien.

Mon Art lui est et reste libre une fois encore
de ne jamais peser en euro. Je le vis comme une forme
de dette envers la planète, envers l'humanité entière.
Vous faites des millions mais pour avez l'air
en peine. J'ai l'air piteux mais au final
les apparences sont toujours aussi trompeuses.
Faire de ses failles des atouts fait que l'on comprend mieux
son prochain et ses dilemmes, car on est à même
de pouvoir les vivre soit-même.

Je répète : ce monde est magique.
Bien plus qu'une simple formule que trace la plume,
pardonnez-moi si cela a mis du temps, mais au final
les choses se réalisent lorsque c'est le bon moment.

Les mots sont magiques et nos actes plus encore.
Je reviens de loin mais j'ai ramené quelques bribes des Anciens.
Mes connaissances ne sortent pas forcément des livres que j'ai pu lire
avec un parcours jalonné de pièges à cons, sans enseignant, sans maître,
sans guide, mais face à la souffrance crois-moi,
j'ai appris puis acquis ce qu'est l'endurance.
L'effort qui dure le temps d'un sprint
n'est pas celui d'une course de fond.

Les cycles se succèdent, chaque pensée lucide affûte mon attention.
Petit à petit l'intention devient un style de vie.
Je n'envie personne et ça restera comme ça.
Chaque échec, chaque erreur doit est pris dans un ensemble
qui fait partie d'un plus grand ensemble,
ainsi de suite de l'infiniment Petit jusqu'à
l'infiniment Grand.

Il fallait que je m'explique, mais avant ça
je devais m’emparer de ce qui me revient.
Héritage d'un monde ancestral afin que ressurgissent
les Mages et les Déesses qui les accompagnent.
Mes croyances sont simples, l'Eau, le ciel, l’Éther ,
Le Feu, la terre, les plantes, les pierres.
Mon cœur s'inspire de toutes les cultures et
par expérience, je me méfie des sciences hermétiques.
Je préfère une vie d’Hermite,
tout en partageant chaque fois que je peux le faire.
Je détecte le charlatanisme de haut vol rapidement,
donc j'évite de perdre mon temps .

La pensée est des plus créatrice
lorsque l'on réalise les choses les plus simples.
En revanche, l'oisiveté est destructrice ;
elle mène clairement au fond du gouffre.
Mieux vaut écouter les Anciens.
Tout le monde n'a pas la faculté
de voire le monde de manière éclairée.
Parfois les choses bien dites
sont aussi le signe d'une main tendue.

Sur ces sages paroles, je vous salue !

Nayati (dans le langage des Sioux = celui qui lute )*

Copyright A'l'Art "H" Productive.net 2017 ©