Cahier de textes - Table des matières

Grandeur Nature

Sommaire :

9 - A base de ...





Ici-bas une vie ne suffit pas

A encaisser les coups-bas

Esquiver les faux pas

Ce monde c’est le nôtre

Notre terrain de jeux

Las de souffrir

Nous devrions en finir

Je passe aux aveux

Je vois trop de gens souffrir

ça il faut bien le dire

En train de mourir

Entraves à l’usine

Au bureau sombre avenir

Cela à coup sûr à moins de mentir

Qui dira

Qu’il voyait le futur

Étant gosse tel qu’on le vit maintenant ?

Nos rythmes de vie devenus stressant

Tous contraints de céder à la pression

Manipulation de l’opinion

Public rentre dans le droit chemin

Ou esquive les flics

Prends ça comme un signal

Où le code de ta route

Quelle qu’en soit l’issue du combat

L’homme ou l’animal

Est noyé dans ses doutes

Il a peur de son pouvoir

Mais il peut changer le monde

Le monde redoute le chaos

Le merdier, la mort

On est tous d’accord (enfin je le crois)

L’appréhension des privations

Face au système qui nous impressionne

Et quand tu veux le ken mec,

On t’emprisonne

Plus rien de nous étonne

Ou, on se laisse assommer



A base de taxation

De contrats

De vexations

De contraintes (X 4)



Ce monde est comme avant la révolution

Ils appellent c’est ça l’évolution

Le progrès technologique,

Notre vie semble meilleure

Sur le plan économique

On est rémunéré à l’heure

L’esclavage diffère dans sa forme

Quel serait le monde

Sans les uniformes,

Sans toutes ces réformes.

G au moins 20 bonnes raisons de le dire

Franchement quel sera notre avenir ?

On peut se souvenir

De bons moments passés

On sait que l’avenir

Peut mal se passer

Trop de gens malheureux

Préfèrent trépasser

Et trop peu ont la gniake

Pour se surpasser.

On passe à côté de l’essentiel

Trop de prises de tête

L’acte de respirer a perdu

Tout son coté magique

On vit de superficiel, on se monte la tête

La résultante : tout temps perdu

Toutes ces critiques

Mais aucune les solution aux problèmes

Que tu sois de la rue

Ou fils de bourgeois

Tu le sais que c’est la même

Tu critiques le système

Même si on le subit

Est-il plus facile d’en payer le prix

Le monde est plus facile à diviser

Que de l’améliorer

C’est de cela que je tente de t’aviser

Sans quoi tout cela risque de perdurer,

Mais tu sais que c’est l’endurer...



A base de taxations,

De contrats,

De vexations,

De contraintes (X4)



La peur de ne pas avoir créer,

Une société de travailleurs acharnés

A l’opposé

Comme « on » ne veut pas se faire avoir

Se servir chez le voisin d’à côté

Reste une facilité

Tu veux quoi pour tes enfants ?

Qu’ils suivent l’exemple des grands

Qui suivent l’exemple

De nos gouvernements.

Vois tu, ce n’est pas cette cause que je défends

La médisance et la méprise ont sûrement

Une bonne part de responsabilités

Dans ce merdier la réalité c’est comme au Tibet,

Un génocide qu’on laisse chaque jour passer,

400 ans avant la France a pratiqué,

La même méthode au passé.

Aux Etats-Unis,

Quand un boeing se scratche

Sur le pentagone,

Un bon coup de nettoyage

Suffit pour gommer l’histoire,

Sur l’hexagone, tout le monde est véner

Tout nous exaspère

Pourtant on espère que ça change

Et quand ça change c’est que ;

On est les mieux taxés

Responsabilisés

Sur l’écologie

L’environnement

La flambée des prix,

L’augmentation du carburant,

La hausse du pouvoir d’achat,

C’est plus tu payes et moins t’ en a !

Tranquille le chat !

Tu sais quoi ?

Ces mecs en fait, ils mettent le paquet

En picpocket au taquet,

Ça c’est sur, ‘faut raquer

Ces mecs ils mettent le paquet,

A base de…





Ici-bas une vie ne suffit pas

A encaisser les coups-bas

Esquiver les faux pas

Ce monde c’est le nôtre

Notre terrain de jeux

Las de souffrir

Nous devrions en finir

Je passe aux aveux

Je vois trop de gens souffrir

ça il faut bien le dire

En train de mourir

Entraves à l’usine

Au bureau sombre avenir

Cela à coup sûr à moins de mentir

Qui dira

Qu’il voyait le futur

Étant gosse tel qu’on le vit maintenant ?

Nos rythmes de vie devenus stressant

Tous contraints de céder à la pression

Manipulation de l’opinion

Public rentre dans le droit chemin

Ou esquive les flics

Prends ça comme un signal

Où le code de ta route

Quelle qu’en soit l’issue du combat

L’homme ou l’animal

Est noyé dans ses doutes

Il a peur de son pouvoir

Mais il peut changer le monde

Le monde redoute le chaos

Le merdier, la mort

On est tous d’accord (enfin je le crois)

L’appréhension des privations

Face au système qui nous impressionne

Et quand tu veux le ken mec,

On t’emprisonne

Plus rien de nous étonne

Ou, on se laisse assommer



A base de taxation

De contrats

De vexations

De contraintes (X 4)



Ce monde est comme avant la révolution

Ils appellent c’est ça l’évolution

Le progrès technologique,

Notre vie semble meilleure

Sur le plan économique

On est rémunéré à l’heure

L’esclavage diffère dans sa forme

Quel serait le monde

Sans les uniformes,

Sans toutes ces réformes.

G au moins 20 bonnes raisons de le dire

Franchement quel sera notre avenir ?

On peut se souvenir

De bons moments passés

On sait que l’avenir

Peut mal se passer

Trop de gens malheureux

Préfèrent trépasser

Et trop peu ont la gniake

Pour se surpasser.

On passe à côté de l’essentiel

Trop de prises de tête

L’acte de respirer a perdu

Tout son coté magique

On vit de superficiel, on se monte la tête

La résultante : tout temps perdu

Toutes ces critiques

Mais aucune les solution aux problèmes

Que tu sois de la rue

Ou fils de bourgeois

Tu le sais que c’est la même

Tu critiques le système

Même si on le subit

Est-il plus facile d’en payer le prix

Le monde est plus facile à diviser

Que de l’améliorer

C’est de cela que je tente de t’aviser

Sans quoi tout cela risque de perdurer,

Mais tu sais que c’est l’endurer...



A base de taxations,

De contrats,

De vexations,

De contraintes (X4)



La peur de ne pas avoir créer,

Une société de travailleurs acharnés

A l’opposé

Comme « on » ne veut pas se faire avoir

Se servir chez le voisin d’à côté

Reste une facilité

Tu veux quoi pour tes enfants ?

Qu’ils suivent l’exemple des grands

Qui suivent l’exemple

De nos gouvernements.

Vois tu, ce n’est pas cette cause que je défends

La médisance et la méprise ont sûrement

Une bonne part de responsabilités

Dans ce merdier la réalité c’est comme au Tibet,

Un génocide qu’on laisse chaque jour passer,

400 ans avant la France a pratiqué,

La même méthode au passé.

Aux Etats-Unis,

Quand un boeing se scratche

Sur le pentagone,

Un bon coup de nettoyage

Suffit pour gommer l’histoire,

Sur l’hexagone, tout le monde est véner

Tout nous exaspère

Pourtant on espère que ça change

Et quand ça change c’est que ;

On est les mieux taxés

Responsabilisés

Sur l’écologie

L’environnement

La flambée des prix,

L’augmentation du carburant,

La hausse du pouvoir d’achat,

C’est plus tu payes et moins t’ en a !

Tranquille le chat !

Tu sais quoi ?

Ces mecs en fait, ils mettent le paquet

En picpocket au taquet,

Ça c’est sur, ‘faut raquer

Ces mecs ils mettent le paquet,

A base de…


Copyright A'l'Art "H" Productive.net 2017 ©