Cahier de textes - Table des matières

Grandeur Nature

Sommaire :

8 - Allez les gens !!!





La planète Terre se barre en vrille,

En Europe on vit, comme ça, comme si,

La fin du monde arrive demain.

Les villes sont bien trop belles la nuit,

Les lumières brillent derrière les vitrines

Des magasins, mais il nous en faut plus !

Le présent n’est pas ce qu’était le passé,

Depuis toujours et de plus en plus.

Partout le gens ont toujours faim,

On dit chez nous que l’espoir fait vivre,

Et notre droit de vote tu le sais,

Que ça fait changer que dalle !

Passé, avenir, entre vos mains,

Présentement vivre, si je peux, serein,

Quoi qu’il en soit, tendre la main,

Révolte remue tes peuples en masses !



Allez Les Gens !

Debout maintenant !

Il est plus qu’urgent,

D’aller de l’avant !

Vivez maintenant,

Sans perdre de temps,

La vie peut se perdre,

En un coup de vent !

Hey ! Les Gens !

Ouvrez les yeux, les oreilles,

Les choses se répètent sans cesse !

Le futur est trop hasardeux,

On perd du temps,

Dans des balivernes !



Plus à l’Est on se lève l’arme au poing,

Pour mieux défendre son territoire.

Plus au Sud, au nom des dieux,

On envoie des gens mourir en kamikazes.

Il y a des présidents qui se font gue-guerre,

Pour quelques barils de pétrole.

On en a d’autres qui font la course,

A la connerie nucléaire !

L’écran de la télé, amène chez vous,

Qu’un bien mince espoir, c’est clair !

On capte la réalité,

Avec notre cerveau qui sert,

De caméra embarquée.

Les erreurs, je fais ce que je peux,

Pour les gommer. Ainsi paré,

Je te le chante maintenant,

Du fond du cœur,

Je souhaite la paix, pour tous les peuples !!!



Allez Les Gens !

Debout maintenant !

Il est plus qu’urgent,

D’aller de l’avant !

Vivez maintenant,

Sans perdre de temps,

La vie peut se perdre,

En un coup de vent !

Hey ! Les gens !

Ouvrez les yeux, les oreilles,

Les choses se répètent sans cesse !

Le futur est trop hasardeux,

On perd du temps,

Dans des balivernes !



La révolution ne pourra se faire,

Que lorsque vous y serez préparés,

Parés aux changements, sans faire couler le sang,

Ni de larmes sur les joues de nos mères.

Doit-on passer la vie à se laisser faire ?

Sinon dans le cas contraire doit-on,

Se choisir une victime, un pigeon,

Pour nous conduire à nos fins ?

On croit que la faim justifie les moyens ;

Et j’te dis qu’il faut voir plus loin que le profit,

Car à court terme, c’est de la perte de temps.

Tout vouloir ou tout avoir,

Faudrait savoir : être ou avoir, soit !

L’un n’empêche pas l’autre,

Mais de ne rien faire, ne nous donne rien.





La planète Terre se barre en vrille,

En Europe on vit, comme ça, comme si,

La fin du monde arrive demain.

Les villes sont bien trop belles la nuit,

Les lumières brillent derrière les vitrines

Des magasins, mais il nous en faut plus !

Le présent n’est pas ce qu’était le passé,

Depuis toujours et de plus en plus.

Partout le gens ont toujours faim,

On dit chez nous que l’espoir fait vivre,

Et notre droit de vote tu le sais,

Que ça fait changer que dalle !

Passé, avenir, entre vos mains,

Présentement vivre, si je peux, serein,

Quoi qu’il en soit, tendre la main,

Révolte remue tes peuples en masses !



Allez Les Gens !

Debout maintenant !

Il est plus qu’urgent,

D’aller de l’avant !

Vivez maintenant,

Sans perdre de temps,

La vie peut se perdre,

En un coup de vent !

Hey ! Les Gens !

Ouvrez les yeux, les oreilles,

Les choses se répètent sans cesse !

Le futur est trop hasardeux,

On perd du temps,

Dans des balivernes !



Plus à l’Est on se lève l’arme au poing,

Pour mieux défendre son territoire.

Plus au Sud, au nom des dieux,

On envoie des gens mourir en kamikazes.

Il y a des présidents qui se font gue-guerre,

Pour quelques barils de pétrole.

On en a d’autres qui font la course,

A la connerie nucléaire !

L’écran de la télé, amène chez vous,

Qu’un bien mince espoir, c’est clair !

On capte la réalité,

Avec notre cerveau qui sert,

De caméra embarquée.

Les erreurs, je fais ce que je peux,

Pour les gommer. Ainsi paré,

Je te le chante maintenant,

Du fond du cœur,

Je souhaite la paix, pour tous les peuples !!!



Allez Les Gens !

Debout maintenant !

Il est plus qu’urgent,

D’aller de l’avant !

Vivez maintenant,

Sans perdre de temps,

La vie peut se perdre,

En un coup de vent !

Hey ! Les gens !

Ouvrez les yeux, les oreilles,

Les choses se répètent sans cesse !

Le futur est trop hasardeux,

On perd du temps,

Dans des balivernes !



La révolution ne pourra se faire,

Que lorsque vous y serez préparés,

Parés aux changements, sans faire couler le sang,

Ni de larmes sur les joues de nos mères.

Doit-on passer la vie à se laisser faire ?

Sinon dans le cas contraire doit-on,

Se choisir une victime, un pigeon,

Pour nous conduire à nos fins ?

On croit que la faim justifie les moyens ;

Et j’te dis qu’il faut voir plus loin que le profit,

Car à court terme, c’est de la perte de temps.

Tout vouloir ou tout avoir,

Faudrait savoir : être ou avoir, soit !

L’un n’empêche pas l’autre,

Mais de ne rien faire, ne nous donne rien.


Copyright A'l'Art "H" Productive.net 2017 ©