Cahier de textes - Table des matières

Grandeur Nature

Sommaire :

12 - Nos différences (Aïe !)





Si t’as pris le temps, d’écouter chaque piste,

Si tu te retrouves parmi mes textes, mes notes,

Si par bonheur tu kiffes ? laisse faire l’artiste,

Qui sillonne la piste, sur un son qui se dénote,

Et se démarque des normes, des rimes qui claquent

Pour l’avenir des mômes qu’ils trouvent leurs marques,

Mon son, ma science, ma science propage,

Le savoir-faire vers la connaissance.

Pour que l’adolescence, s’élève vers la conscience,

En confiance, et qu’elle trouve un sens,

A la vie en l’occurrence, que l’innocence

Ne soit pas synonyme de l’ignorance.

Vise la cadence, et la technique,

Bouge ta physique, sur ma rythmique.

Les a-prioris, et les critiques,

Ne permettent pas d’apprécier cette musique.

Les normes forment, les différences,

Qui souvent, font les différends,

Mon thème sème, les résonances,

Sur un fond, qui est rassurant,

Mon expression soutenue, soutient tous ceux

Qu’on n’entend plus certes ce n’est pas

Du rap de rue mais crois-moi ici-bas

Il n’y a pas que la rue qui tue.



Ce son est conçu pour qu’il arrache

Et pas que l’on se fâche sur une histoire de style

Façon d’amener du renouveau

Je pose mon thème : un nouveau style

Nouvelle technique Hip Hop tendus

Qui ne ressemblent pas aux prod’ de France

Je rap hors des sentiers battus

Que dis-tu de ça : simple différence.



Mon son, mon style anti hostiles

C’est le fluide qui guide mon feeling

Que les années passent sans perdre le fil

Que les générations stay’in the moving !

C’est pas du rap ça ? on s’en fout de la forme

Le fond est là bienvenue là

Où les normes ne prennent pas

Le pas, ne créent pas d’écarts dans les mentalités

Aucune différence ne nous sépare

Mais plutôt la façon dont on envisage

La vie, ce que l’on fait ce que l’on vit

Chaque jour est un apprentissage.

Être à nu, face à l’inconnu

Où l’on évolue pas dans le superflu.

Le super flow du poète qui sillonne son instru

Posé, instruit, construit, conduit,

Ce n’est pas le style qui raisonne "comme"

Et (ou) consume la rue.

Osé, produit sans profit,

Du gratuit de l’humour,

De l’amour, du stable, du fiable

Pour chacun de vous tous

Pour chaque jour pour toujours.



Ce son est conçu pour qu’il arrache

Et pas que l’on se fâche sur une histoire de style

Façon d’amener du renouveau

Je pose mon thème : un nouveau style

Nouvelle technique Hip Hop tendus

Qui ne ressemblent pas aux prod’ de France

Je rap hors des sentiers battus

Que dis-tu de ça : simple différence

J’termine l’album Grandeur Nature

Près de la nature est-ce immature ?

Avant qu’une rature ne fasse le futur

Je prends les mesures sur cette mesure

A quatre temps pas à quatre pattes

Je donne du temps pas des coups de latte

J’ai l’art et la manière de poser

Des propos sensés

Sans aucune bannière

Si ce n’est mon son bien cadencé

Peux-tu maintenant constater

L’évolution de mon parler ?

Mémorise copie, mon média, mon cd

Peu en saisiront sa nature, je le sais

Je ne vise pas la gloire, ni la notoriété :

Bien écrire : façon d’agir

Sortir de l’oubli cette société

Constituée de gens perdus :

Ceux qui consomment ou qui ponctionnent

Coups de pompe au cul ou dans la merde.

Question de bon sens que le changement s’actionne

De sorte qu’un jour on puisse sortir

De toute cette merde pour cela il est temps

Que fonctionne le bons sens.



Ce son est conçu pour qu’il arrache

Et pas que l’on se fâche sur une histoire de style

Façon d’amener du renouveau

Je pose mon thème : un nouveau style

Nouvelle technique Hip Hop tendus

Qui ne ressemblent pas aux prod’ de France

Je rap hors des sentiers battus

Que dis-tu de ça : simple différence




Si t’as pris le temps, d’écouter chaque piste,

Si tu te retrouves parmi mes textes, mes notes,

Si par bonheur tu kiffes ? laisse faire l’artiste,

Qui sillonne la piste, sur un son qui se dénote,

Et se démarque des normes, des rimes qui claquent

Pour l’avenir des mômes qu’ils trouvent leurs marques,

Mon son, ma science, ma science propage,

Le savoir-faire vers la connaissance.

Pour que l’adolescence, s’élève vers la conscience,

En confiance, et qu’elle trouve un sens,

A la vie en l’occurrence, que l’innocence

Ne soit pas synonyme de l’ignorance.

Vise la cadence, et la technique,

Bouge ta physique, sur ma rythmique.

Les a-prioris, et les critiques,

Ne permettent pas d’apprécier cette musique.

Les normes forment, les différences,

Qui souvent, font les différends,

Mon thème sème, les résonances,

Sur un fond, qui est rassurant,

Mon expression soutenue, soutient tous ceux

Qu’on n’entend plus certes ce n’est pas

Du rap de rue mais crois-moi ici-bas

Il n’y a pas que la rue qui tue.



Ce son est conçu pour qu’il arrache

Et pas que l’on se fâche sur une histoire de style

Façon d’amener du renouveau

Je pose mon thème : un nouveau style

Nouvelle technique Hip Hop tendus

Qui ne ressemblent pas aux prod’ de France

Je rap hors des sentiers battus

Que dis-tu de ça : simple différence.



Mon son, mon style anti hostiles

C’est le fluide qui guide mon feeling

Que les années passent sans perdre le fil

Que les générations stay’in the moving !

C’est pas du rap ça ? on s’en fout de la forme

Le fond est là bienvenue là

Où les normes ne prennent pas

Le pas, ne créent pas d’écarts dans les mentalités

Aucune différence ne nous sépare

Mais plutôt la façon dont on envisage

La vie, ce que l’on fait ce que l’on vit

Chaque jour est un apprentissage.

Être à nu, face à l’inconnu

Où l’on évolue pas dans le superflu.

Le super flow du poète qui sillonne son instru

Posé, instruit, construit, conduit,

Ce n’est pas le style qui raisonne "comme"

Et (ou) consume la rue.

Osé, produit sans profit,

Du gratuit de l’humour,

De l’amour, du stable, du fiable

Pour chacun de vous tous

Pour chaque jour pour toujours.



Ce son est conçu pour qu’il arrache

Et pas que l’on se fâche sur une histoire de style

Façon d’amener du renouveau

Je pose mon thème : un nouveau style

Nouvelle technique Hip Hop tendus

Qui ne ressemblent pas aux prod’ de France

Je rap hors des sentiers battus

Que dis-tu de ça : simple différence

J’termine l’album Grandeur Nature

Près de la nature est-ce immature ?

Avant qu’une rature ne fasse le futur

Je prends les mesures sur cette mesure

A quatre temps pas à quatre pattes

Je donne du temps pas des coups de latte

J’ai l’art et la manière de poser

Des propos sensés

Sans aucune bannière

Si ce n’est mon son bien cadencé

Peux-tu maintenant constater

L’évolution de mon parler ?

Mémorise copie, mon média, mon cd

Peu en saisiront sa nature, je le sais

Je ne vise pas la gloire, ni la notoriété :

Bien écrire : façon d’agir

Sortir de l’oubli cette société

Constituée de gens perdus :

Ceux qui consomment ou qui ponctionnent

Coups de pompe au cul ou dans la merde.

Question de bon sens que le changement s’actionne

De sorte qu’un jour on puisse sortir

De toute cette merde pour cela il est temps

Que fonctionne le bons sens.



Ce son est conçu pour qu’il arrache

Et pas que l’on se fâche sur une histoire de style

Façon d’amener du renouveau

Je pose mon thème : un nouveau style

Nouvelle technique Hip Hop tendus

Qui ne ressemblent pas aux prod’ de France

Je rap hors des sentiers battus

Que dis-tu de ça : simple différence

 

Copyright A'l'Art "H" Productive.net 2017 ©