Cahier de textes - Table des matières

Au Rythme de La Vie

  |   422  |  Table des matières
Sommaire :

3 - Amnésie radioactive







Ils ont compromis l’équilibre de la terre,

Pour satisfaire leurs exigences financières.

Ils ont monté des centrales nucléaires,

Qui contaminent les artères de la Terre.

Ils assèchent les fleuves, les rivières, les mers,

Pour en alimenter leur système monétaire,

Et malgré la soi-disant crise financière,

Ils financent encore des sous-marins nucléaires.

Ils ont fait péter des bombes atomiques,

Au fond de l’Océan Pacifique.

On en ressent les perturbations sismiques

Du pôle arctique à l’antarctique.

Ils ont des budgets pour la recherche scientifique,

Quand des gens sans logis meurent de faim dans le froid.

Ils ont le contrôle des labos pharmaceutiques

Et les psychoses médiatiques pour les dealers de vaccins.




Ce que l’on consomme nous consume,

Donc on assume et on assure pour le futur.

Que chaque jour devienne plus sûr,

L’homme et ses erreurs, les guerres et la terreur,

Les erreurs ne doivent pas être

De simples méfaits oubliés.

Les faits restent les faits,

Qui font l’effet d’une sodomie.

Ils se sont tous endormis,

Envoûtés, ensorcelés,

Sur une amnésie radioactive.



Il y a sur Terre des fleuves sacrés,

Qui sont devenus les plus pollués.

Il y avait aussi des forêts sacrées,

Qu’ils sont parvenus à dévaster.

Veolia et Areva ont plus de poids que tous nos Chefs d’Etats.

Leur technique c’est de sacrifier des vies humaines,

De l’Afrique à l’Ukraine, les déchets radioactifs traînent

Sous le ciel bleu d’E.R.D.F.

Ils peuvent ratifier leurs traités,

On sait que ce n’est pas prêt de changer.

Vu ce qui se passe au Niger,

Ils nous culpabilisent sur le bilan carbone.

Le marché agro-alimentaire est aussi infesté

Que les sites nucléaires qui crachent leur cancer radioactif dans le Rhône.

Ce même fleuve alimente les réseaux d’eau potable,

Veolia et Rhône Poulenc de leur statut nous affirment

Que leurs contrôles sont fiables.



Ce que l’on consomme nous consume,

Donc on assume et on assure pour le futur.

Que chaque jour devienne plus sûr,

L’homme et ses erreurs, les guerres et la terreur,

Les erreurs ne doivent pas être

De simples méfaits oubliés.

Les faits restent les faits,

Qui font l’effet d’une sodomie.

Ils se sont tous endormis,

Envoûtés, ensorcelés,

Sur une amnésie radioactive.




Apprivoiser la scission atomique,

C’est comme avoir ouvert la boîte de Pandhore.

Tchernobyl aurait dû vous servir de leçon (mais)

C’est vrai que le nucléaire ce n’est pas de notre ressort.

Le respect par la crainte et l’intimidation,

Voilà où nous mène la globalisation.

On remet à plus tard les bonnes résolutions,

Et ça se répercute sur les jeunes générations.

Donc ça dégénère, la rue est en colère,

Le peuple est sur les nerfs et l’Etat nique nos Mères.

Il divise nos Frères, stéréotype nos Sœurs,

Brise nos Pères, on n’écoute plus son cœur.

Sur la Terre, il y a trop de misère, il y a trop de prisons,

Il y a trop de guerres, il y a trop de fâchos qui veulent tout contrôler.

Ils veulent nous empêcher de nous envoler.




Ce que l’on consomme nous consume,

Donc on assume et on assure pour le futur.

Que chaque jour devienne plus sûr,

L’homme et ses erreurs, les guerres et la terreur,

Les erreurs ne doivent pas être

De simples méfaits oubliés.

Les faits restent les faits,

Qui font l’effet d’une sodomie.

Ils se sont tous endormis,

Envoûtés, ensorcelés,

Sur une amnésie radioactive.








Ils ont compromis l’équilibre de la terre,

Pour satisfaire leurs exigences financières.

Ils ont monté des centrales nucléaires,

Qui contaminent les artères de la Terre.

Ils assèchent les fleuves, les rivières, les mers,

Pour en alimenter leur système monétaire,

Et malgré la soi-disant crise financière,

Ils financent encore des sous-marins nucléaires.

Ils ont fait péter des bombes atomiques,

Au fond de l’Océan Pacifique.

On en ressent les perturbations sismiques

Du pôle arctique à l’antarctique.

Ils ont des budgets pour la recherche scientifique,

Quand des gens sans logis meurent de faim dans le froid.

Ils ont le contrôle des labos pharmaceutiques

Et les psychoses médiatiques pour les dealers de vaccins.




Ce que l’on consomme nous consume,

Donc on assume et on assure pour le futur.

Que chaque jour devienne plus sûr,

L’homme et ses erreurs, les guerres et la terreur,

Les erreurs ne doivent pas être

De simples méfaits oubliés.

Les faits restent les faits,

Qui font l’effet d’une sodomie.

Ils se sont tous endormis,

Envoûtés, ensorcelés,

Sur une amnésie radioactive.



Il y a sur Terre des fleuves sacrés,

Qui sont devenus les plus pollués.

Il y avait aussi des forêts sacrées,

Qu’ils sont parvenus à dévaster.

Veolia et Areva ont plus de poids que tous nos Chefs d’Etats.

Leur technique c’est de sacrifier des vies humaines,

De l’Afrique à l’Ukraine, les déchets radioactifs traînent

Sous le ciel bleu d’E.R.D.F.

Ils peuvent ratifier leurs traités,

On sait que ce n’est pas prêt de changer.

Vu ce qui se passe au Niger,

Ils nous culpabilisent sur le bilan carbone.

Le marché agro-alimentaire est aussi infesté

Que les sites nucléaires qui crachent leur cancer radioactif dans le Rhône.

Ce même fleuve alimente les réseaux d’eau potable,

Veolia et Rhône Poulenc de leur statut nous affirment

Que leurs contrôles sont fiables.



Ce que l’on consomme nous consume,

Donc on assume et on assure pour le futur.

Que chaque jour devienne plus sûr,

L’homme et ses erreurs, les guerres et la terreur,

Les erreurs ne doivent pas être

De simples méfaits oubliés.

Les faits restent les faits,

Qui font l’effet d’une sodomie.

Ils se sont tous endormis,

Envoûtés, ensorcelés,

Sur une amnésie radioactive.




Apprivoiser la scission atomique,

C’est comme avoir ouvert la boîte de Pandhore.

Tchernobyl aurait dû vous servir de leçon (mais)

C’est vrai que le nucléaire ce n’est pas de notre ressort.

Le respect par la crainte et l’intimidation,

Voilà où nous mène la globalisation.

On remet à plus tard les bonnes résolutions,

Et ça se répercute sur les jeunes générations.

Donc ça dégénère, la rue est en colère,

Le peuple est sur les nerfs et l’Etat nique nos Mères.

Il divise nos Frères, stéréotype nos Sœurs,

Brise nos Pères, on n’écoute plus son cœur.

Sur la Terre, il y a trop de misère, il y a trop de prisons,

Il y a trop de guerres, il y a trop de fâchos qui veulent tout contrôler.

Ils veulent nous empêcher de nous envoler.




Ce que l’on consomme nous consume,

Donc on assume et on assure pour le futur.

Que chaque jour devienne plus sûr,

L’homme et ses erreurs, les guerres et la terreur,

Les erreurs ne doivent pas être

De simples méfaits oubliés.

Les faits restent les faits,

Qui font l’effet d’une sodomie.

Ils se sont tous endormis,

Envoûtés, ensorcelés,

Sur une amnésie radioactive.



Copyright A'l'Art "H" Productive.net 2017 ©